Indices issus de la régionalisation sur les Alpes (Neige et Avalanches)

Les cartes accessibles ci-dessous ont été calculées comme des pourcentages de différence 100x(scénario-référence)/référence pour les indices nivologiques moyennés sur 30 ans. La référence correspond à une période caractéristique des années 1970. Pour le scénario, on a deux périodes :
  • futur proche (années 2030)
  • futur lointain (années 2080)

Il s'agit chaque fois de 30 années fictives. On emploie le terme « années 1970 » pour préciser que les concentrations de gaz à effet de serre sont ceux de la période 1961-1990.

  • ALD1 : Aladin, scénario des gaz à effet de serre GIEC-A1B
  • ALD2 : Aladin, scénario des gaz à effet de serre GIEC-A2
  • ALD3 : Aladin, scénario des gaz à effet de serre GIEC-B1
  • LMD2 : LMDZ, scénario des gaz à effet de serre GIEC-A1B, scénario d'océan GIEC-CNRM
  • MAR : MAR, scénario des gaz à effet de serre GIEC-A1B, scénario d'océan GIEC-CNRM

Pour plus d'explications sur les trois modèles de climat (Aladin, LMDZ et MAR) et sur les divers scénarios, on consultera la documentation du projet.

Les Alpes ont été découpées en massifs (le découpage est le même que celui utilisé pour la prévision quotidienne du risque d’avalanche).
Sur chaque massif, les résultats des différents scénarios, adaptés au relief, ont servi à alimenter un modèle de neige plus complexe, CROCUS, afin de raffiner les diagnostics. Associé au système expert pour la prévision du risque d’avalanche MEPRA, il a permis d’obtenir l’indice de fréquence de fort risque d’avalanche naturelle (voir ci-dessous)
Les cartes montrent un pourcentage. Tous ces indices sont obtenus pour un massif par saison ou par an. Ils sont ensuite moyennés sur les 30 ans, puis on calcule les pourcentages. A l’exception du risque d’avalanche qui est une information globale à l’échelle du massif, ces indices sont donnés pour trois altitudes :1200 mètres, 1800 mètres et 2400 mètres.

Hauteur de neige saisonnière. C'est l'épaisseur moyenne de neige du manteau neigeux au sol sur une saison : en été, ce paramètre saisonnier n’a pas d’intérêt aux altitudes choisies, il n’y a donc pas de carte.

Equivalent en eau. C’est l’équivalent en eau de la hauteur de neige saisonnière. Ce paramètre est calculé à partir des épaisseurs et des densités des couches dans le manteau neigeux, fournies par le modèle de neige CROCUS. En été, ce paramètre saisonnier n’a pas d’intérêt aux altitudes choisies, il n’y a donc pas de carte.

Durée annuelle d'enneigement. C'est le nombre moyen de jours par an où la hauteur de neige au sol dépasse 5 cm. Cet indice est donc par construction annuel.

Hauteur minimale de neige sur 100 jours. C’est la hauteur minimale de neige sur la meilleure période de 100 jours consécutifs d’enneigement. Cet indice est également annuel. Il donne une indication sur la « skiabilité » à une altitude donnée.

Fréquence de fort risque d’avalanche naturelle. C’est le nombre moyen de jours par an où le risque d’avalanche naturel analysé par le système expert MEPRA est fort. Cet indice est calculé par massif pour toutes les pentes, les altitudes et les expositions.

Date de dernière modification : Thu 24 Nov 2011 10:13:00.