Le CNRM est une unité de recherche de Météo-France et du CNRS consacrée à l'étude des processus qui déterminent le temps et le climat.

Publications

Dernières publications

Baladima, F., Thomas, J. L., Voisin, D., Dumont, M., Junquas, C., Kumar, R., et al. (2022). Modeling an extreme dust deposition event to the French alpine seasonal snowpack in April 2018 : Meteorological context and predictions of dust deposition. Journal of Geophysical Research : Atmospheres, 127, e2021JD035745.

https://agupubs.onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1029/2021JD035745.

Boutle, I., Angevine, W., Bao, J.-W., Bergot, T., Bhattacharya, R., Bott, A., Ducongé, L., Forbes, R., Goecke, T., Grell, E., Hill, A., Igel, A., Kudzotsa, I., Lac, C., Maronga, B., Romakkaniemi, S., Schmidli, J., Schwenkel, J., Steeneveld, G.-J., and Vié, B. : Demistify : an LES and SCM intercomparison of radiation fog, Atmos. Chem. Phys.

https://acp.copernicus.org/articles/22/319/2022/

Christophe S, V Masson : 3D geovisualization for visual analysis of urban climate. https://journals.openedition.org/cybergeo/38518#quotation

Nagel T, R Shoetter, V Masson, C LAc and B Carissimo : Numerical Analysis of the Atmospheric Boundary-Layer Turbulence Influence on Microscale Transport of Pollutant in an Idealized Urban Environment.

https://link.springer.com/article/10.1007/s10546-022-00697-7

Strauss (...)

A la une

  • Etudier l’îlot de chaleur urbain grâce aux véhicules connectés

    L’îlot de chaleur urbain

    Avec la densification des villes et la croissance urbain, une grande partie de la population est exposée à ce qu’on appelle l’îlot de chaleur urbain. Ce phénomène caractérisé par des températures plus élevées en ville qu’à la campagne à proximité est une préoccupation majeure de nos sociétés dans un contexte de changement climatique car l’îlot de chaleur urbain influe sur la santé et le confort thermique des habitants. Afin d’y faire face, urbanistes et décideurs ont besoin de données climatologiques précises pour proposer des solutions d’adaptation et d’aménagement adéquates.

    Améliorer les observations pour mieux représenter l’îlot de chaleur urbain

    Il est toutefois difficile et coûteux de déployer, en ville, des réseaux de mesure à fine échelle. Les climatologues utilisent ainsi de plus en plus de données collectées par la population elle-même (données dites “crowdsourcées”). Une nouvelle étude menée par des chercheuses et chercheurs du CNRM (Météo-France/CNRS) en partenariat avec plusieurs laboratoires qualifie la pertinence et la fiabilité d’une nouvelle source de données issues des thermomètres de véhicules connectés. Les températures sont mesurées par des sondes placées sous les rétroviseurs (...)

  • Actualités

  • Transfert de l’activité de traitement des données avion du CNRM (GMEI/TRAMM) à SAFIRE

    Depuis le 1er février 2022, l’activité de traitement des données des avions de SAFIRE https://www.safire.fr/fr/ de l’équipe TRAMM (TRaitement et Analyse de Mesures Météorologiques) https://www.umr-cnrm.fr/spip.php?article399 du Groupe de Météorologie Expérimentale et Instrumentale (GMEI) du CNRM est transférée à SAFIRE.

    Cette activité était réalisée à GMEI depuis 1993, avec d’abord la création de l’équipe MMA (Mesures Météorologiques Aéroportées) dirigée par Jean-Louis Brenguier, reprenant certaines activités du LIMA (Laboratoire d’Instrumentation et de Mesures Aéroportées) de Magny-les-Hameaux. Elle a débuté par le traitement des données des avions du CNRM, rassemblés au sein du Centre d’Aviation Météorologique (CAM) : le Merlin IV et le Piper Aztec. Les premières campagnes traitées ont été HAPEX-SAHEL (1992) https://horizon.documentation.ird.fr/exl-doc/pleins_textes/pleins_textes_6/b_fdi_35-36/39739.pdf et SEMAPHORE (1993) https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-03284958. Déjà les données de ces campagnes étaient mises à disposition sur une base de données communautaire.

    Durant les premières années, une réflexion a été menée avec le CNRM/CAM pour concevoir puis développer des outils d’analyse et de traitement (...)