Transfert de l’activité de traitement des données avion du CNRM (GMEI/TRAMM) à SAFIRE

Depuis le 1er février 2022, l’activité de traitement des données des avions de SAFIRE https://www.safire.fr/fr/ de l’équipe TRAMM (TRaitement et Analyse de Mesures Météorologiques) https://www.umr-cnrm.fr/spip.php?article399 du Groupe de Météorologie Expérimentale et Instrumentale (GMEI) du CNRM est transférée à SAFIRE.

Cette activité était réalisée à GMEI depuis 1993, avec d’abord la création de l’équipe MMA (Mesures Météorologiques Aéroportées) dirigée par Jean-Louis Brenguier, reprenant certaines activités du LIMA (Laboratoire d’Instrumentation et de Mesures Aéroportées) de Magny-les-Hameaux. Elle a débuté par le traitement des données des avions du CNRM, rassemblés au sein du Centre d’Aviation Météorologique (CAM) : le Merlin IV et le Piper Aztec. Les premières campagnes traitées ont été HAPEX-SAHEL (1992) https://horizon.documentation.ird.fr/exl-doc/pleins_textes/pleins_textes_6/b_fdi_35-36/39739.pdf et SEMAPHORE (1993) https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-03284958. Déjà les données de ces campagnes étaient mises à disposition sur une base de données communautaire.

Durant les premières années, une réflexion a été menée avec le CNRM/CAM pour concevoir puis développer des outils d’analyse et de traitement intégrant pleinement les métadonnées, construire une bibliothèque de calcul, effectuer la production de données dans des formats standards. Ainsi l’atelier de traitement AIDA (Analyse et Interprétation de Données Atmosphériques) est né en 1996. Dès le départ cet outil a été conçu pour être indépendant des formats d’entrée et des plates-formes de mesures. Ainsi de 1996 à 2003, les outils de TRAMM associés à la filière de traitement des données de turbulence du Laboratoire d’Aérologie, ont pu servir à faire les calculs de turbulence pour l’avion ARAT (Avion de Recherche Atmosphérique et de Télédétection) qui était mis en œuvre par le CNRS/INSU.

En 1998, l’équipe MMA devient TRAMM, dirigée par Bruno Piguet. Le traitement des données de l’équipe 4M (Moyens Mobiles de Mesures Météorologiques) du GMEI est mutualisé au sein de cette nouvelle équipe et bénéfice ainsi des mêmes outils.

En 2006, l’équipe TRAMM prend en charge le traitement des nouveaux avions de SAFIRE (ATR 42, Falcon 20) et participe à la qualification des mesures sur ces nouveaux vecteurs.

Au-delà de la mise en œuvre du traitement des campagnes, TRAMM s’est impliqué dans la communauté scientifique de mesure avion : cours et TP aux écoles d’été EUFAR (2007, 2010, 2017), participation au Comité Scientifique et Technique Avions (CSTA), contribution à l’animation du projet « mesure aéroportées » du M2 Dynamique du Climat de l’Université Paul Sabatier et l’Ecole Nationale de la Météorologie, contribution à la définition du portail de données SAFIRE+ https://safireplus.aeris-data.fr/fr/page-daccueil/ au sein du pôle de données et de services pour l’atmosphère AERIS https://www.aeris-data.fr/, et à la mise à disposition progressive sur celui-ci des données des anciennes campagnes.

L’équipe a continué a faire évoluer les outils AIDA afin d’enrichir ses fonctionnalités et de suivre les évolutions de langage. Cet outil continuera à être partagé entre SAFIRE et GMEI.

Cette organisation mutualisant les expertises et les outils de traitement entre le CNRM et SAFIRE a conféré à TRAMM une richesse d’expérience unique. Cependant, SAFIRE est responsable des données aéroportées de leur acquisition à leur mise à disposition de ses usagers. Pour pouvoir assumer pleinement cette responsabilité, les tutelles de SAFIRE (Météo-France, CNRS, CNES) ont souhaité que SAFIRE maîtrise l’ensemble de la chaîne de traitement. Deux postes consacrés principalement au traitement des données avion ont été transférées du CNRM (GMEI/TRAMM) vers SAFIRE. Ces personnels continueront à apporter leur expertise sur AIDA en tant qu’outil mutualisé de traitement des données.

Les deux postes concernés sont affectés à l’équipe SAFIRE/ITD (informatique et traitement de données) à qui revient naturellement cette fonction de post-traitement. Les échanges entre collègues de CNRM/GMEI/TRAMM et de SAFIRE ne sont donc pas arrêtés, d’autant qu’un important transfert de connaissances doit encore avoir lieu dans les mois qui viennent.
 

Aperçu des outils de visualisation graphiques du logiciel AIDA
 
 
 
Voir la vidéo