Le CNRM est une unité de recherche de Météo-France et du CNRS consacrée à l'étude des processus qui déterminent le temps et le climat.

Publications

Dernières publications

Baladima, F., Thomas, J. L., Voisin, D., Dumont, M., Junquas, C., Kumar, R., et al. (2022). Modeling an extreme dust deposition event to the French alpine seasonal snowpack in April 2018 : Meteorological context and predictions of dust deposition. Journal of Geophysical Research : Atmospheres, 127, e2021JD035745.

https://agupubs.onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1029/2021JD035745.

Boutle, I., Angevine, W., Bao, J.-W., Bergot, T., Bhattacharya, R., Bott, A., Ducongé, L., Forbes, R., Goecke, T., Grell, E., Hill, A., Igel, A., Kudzotsa, I., Lac, C., Maronga, B., Romakkaniemi, S., Schmidli, J., Schwenkel, J., Steeneveld, G.-J., and Vié, B. : Demistify : an LES and SCM intercomparison of radiation fog, Atmos. Chem. Phys.

https://acp.copernicus.org/articles/22/319/2022/

Christophe S, V Masson : 3D geovisualization for visual analysis of urban climate. https://journals.openedition.org/cybergeo/38518#quotation

Nagel T, R Shoetter, V Masson, C LAc and B Carissimo : Numerical Analysis of the Atmospheric Boundary-Layer Turbulence Influence on Microscale Transport of Pollutant in an Idealized Urban Environment.

https://link.springer.com/article/10.1007/s10546-022-00697-7

Strauss (...)

A la une

  • Hunga Tonga : une éruption exceptionnelle analysée du sol au plafond

    L’éruption explosive du volcan sous-marin Hunga, aux Tonga, le 15 janvier dernier a engendré plusieurs phénomènes atmosphériques et géophysiques exceptionnels. C’est en particulier ce que révèle une étude internationale menée par une équipe de 76 scientifiques de 17 pays. Les travaux compilés dans un laps de temps très court, détaillent l’ampleur des ondes provenant de l’éruption, qui, selon les auteurs, sont comparables à celles du Krakatoa (Indonésie), survenue en 1883, il y a plus d’un siècle. Les données fournissent une résolution et une couverture du champ d’ondes en évolution sans commune mesure par rapport à ce qui était disponible à l’époque. L’article, publié dans la revue Science, est le premier compte rendu complet des ondes atmosphériques générées par l’éruption.

    Cette vaste étude associe plusieurs chercheurs et chercheuses français appartenant à plusieurs laboratoires (CNRM, Observatoire de la Côte d’Azur, CEA-DAM-DIF, Institut de physique du globe de Paris). Elle analyse l’explosion volcanique, la plus puissante enregistrée depuis le siècle dernier, en faisant appel à divers réseaux d’instruments terrestres et spatiaux : sismomètres, microbaromètres, hydrophones, GNSS (Global Navigation Satellite System), (...)

  • Actualités

  • Transfert de l’activité de traitement des données avion du CNRM (GMEI/TRAMM) à SAFIRE

    Depuis le 1er février 2022, l’activité de traitement des données des avions de SAFIRE https://www.safire.fr/fr/ de l’équipe TRAMM (TRaitement et Analyse de Mesures Météorologiques) https://www.umr-cnrm.fr/spip.php?article399 du Groupe de Météorologie Expérimentale et Instrumentale (GMEI) du CNRM est transférée à SAFIRE.

    Cette activité était réalisée à GMEI depuis 1993, avec d’abord la création de l’équipe MMA (Mesures Météorologiques Aéroportées) dirigée par Jean-Louis Brenguier, reprenant certaines activités du LIMA (Laboratoire d’Instrumentation et de Mesures Aéroportées) de Magny-les-Hameaux. Elle a débuté par le traitement des données des avions du CNRM, rassemblés au sein du Centre d’Aviation Météorologique (CAM) : le Merlin IV et le Piper Aztec. Les premières campagnes traitées ont été HAPEX-SAHEL (1992) https://horizon.documentation.ird.fr/exl-doc/pleins_textes/pleins_textes_6/b_fdi_35-36/39739.pdf et SEMAPHORE (1993) https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-03284958. Déjà les données de ces campagnes étaient mises à disposition sur une base de données communautaire.

    Durant les premières années, une réflexion a été menée avec le CNRM/CAM pour concevoir puis développer des outils d’analyse et de traitement (...)