Accueil > Thèmes de recherche > Les régimes de temps

Les régimes de temps

La circulation atmosphérique de grande échelle aux latitudes tempérées est caractérisée par des fluctuations des courant-jets entre différents états quasi-stationnaires qu’on appelle les régimes de temps dont les deux plus connus sont le régime zonal et le blocage. Le blocage en Europe est responsable de grandes vagues d’air froid venant de Scandinavie vers l’Europe de l’Ouest. Le régime zonal est celui amenant le plus de dépressions sur l’Europe et notamment est à l’origine de formation des tempêtes hivernales sur cette région du globe. Ces régimes de temps influencent donc le comportement des dépressions synoptiques à nos latitudes et des tempêtes hivernales en particulier. En retour, celles-ci rétroagissent sur l’évolution du régime de temps qui les a fait naître. Bien que cette rétroaction soit l’objet d’une intense recherche depuis les années 80 du fait de son rôle dans la dynamique du climat, sa nature exacte est encore mal connue.

De nombreuses études ont d’abord montré que l’action des dépressions permet de maintenir le régime de temps en place. Cependant, d’autres études plus récentes insistent sur le fait que les transitoires synoptiques peuvent être aussi responsables des transitions entre régimes à travers le phénomène du déferlement d’ondes. Dans quel(s) cas les ondes synoptiques permettent de maintenir le régime de temps et dans quel(s) cas ils sont à l’origine de leur changement ? Telles sont les questions auxquelles la communauté scientifique en météorologie n’a toujours pas apporté de réponse et tente d’élucider.